Twilight, Story of RPG
Bienvenue sur Twilight Story of RPG!
Aidez nous a lancer ce forum on vous attend!! Vous êtes Fans de la saga ou du film?Envie de retrouver vos personnages preferés, d'une dose de fantastique, d'action et d'amour? Et tout cela dans une bonne ambiance?
Ecoutez votre petite voix interieure elle à toujours raison, écoutez... inscrivez vous!!!


Do you belive in destiny?


 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Don\'t be late

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leah Clearwater
Quileute Loups-garous
avatar

Prénom : Michi
Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la Push

Votre personnage
Age: 18 ans
Dons:: Aucun
Statut:: Célibataire

MessageSujet: Don't be late   Lun 6 Avr - 19:37

Voilà une histoire que j'écris -c'est une LoveStory-, j'ai commencé il y a peu donc il n'y a pas encore beaucoup de pages, le chapitre 1 vient tout juste d'être entamé. Je vous laisse le découvrir par vous-même ^^

Prologue



Le silence pesant de la nuit se faisait déjà bien sentir dans les ruelles mal-éclairées de la ville. Pas un chat, juste le bruit affluant de la circulation non loin des grandes citées. Le clocher tintait vingt-trois heures déjà, le temps passe si vite. L’atmosphère oppressante régnait en maître sur les environs, faisant geindre d’impatience les plus curieux. A cette heure-ci de la soirée, on pourrait s’attendre à un paysage sinistre et angoissant. Les rues vides, juste de bruit des pneus crissant sur le goudron, et le peu de lumière osant s’aventurer dans le peu d’espace qu’offrait ces lieux. Lugubre n’est-ce pas ? Pourtant ce territoire là, je le connais par cœur pour l’avoir parcouru durant de nombreuses années. La nuit est mon alliée mais aussi mon terrain de jeux. La nuit, ô la nuit. Je pourrais en compter des merveilles. C’est un tout autre monde que celui du jour, une nouvelle facette du monde que peu de gens connaissent aussi bien que moi. L’air est pur, l’air est calme, l’air est vivant. La nature s’endort, les hommes aussi. Cette solitude, ce silence… C’est ce que j’aime le plus. Pendant que je flânais dans les rues le pas lasse, mes cheveux suivaient le sens du vent traçant plusieurs courbes dans les airs derrière mes épaules. Après avoir frénétiquement fouillé dans ma poche, j’en sortis une paire d’écouteurs blancs afin des les coller à mes tympans et par la suite de les brancher sur mon mp3. Quelque chose me troublait sans vraiment savoir pourquoi. J’avais comme une sorte de drôle de pressentiment, comme si, ce soir là, allez être un moment important dans ma vie. Peut-être mon instinct féminin ? Qui sait. Lacement je continuai ma marche sans but précis. Ma chanson favorite arriva alors, Fall for You de Second And Serenade. Une magnifique chanson dont les garçons devraient s’inspirer pour parler aux filles de temps en temps. Je ralenti mon pas, jusqu’à complètement le stopper. D’étranges bruits avaient attisés mon attention et mon doigt effleura la touche de mon mp3 pour éteindre la musique afin d’avoir les oreilles aux aguets. Des bruits de pas, de meute, de dispute. Sûrement un règlement de compte, ce qui ne m’inquiétais guère étant donné que tout ça fut chose quotidienne ici. Un soupire lasse et ironique s’échappa nonchalamment d’entre mes lèvres. Mon regard se perdit alors dans le vague, vers les Mars Sur Lyre, salle de concert assez réputé. C’est là que se trouvait en ce moment même mes amies pour assister au concert du fameux groupe « Toxic machin chose ». Très à la mode ces derniers temps, mais moi je m’en contre fiche un petit peu -c’est pour cela que je n’ai pas tenu à les accompagner parmi toutes ces filles hystériques, non merci-.
Quelques secondes plus tard, je retins difficilement mon souffle, les bruits se rapprochaient petit à petit et mon instinct me signifiait que ça venait tout droit en ma direction. Ce n’est même plus possible de rester seul et tranquille maintenant. En effet, du bout de la rue, les ombres s’agrandissaient au fur et à mesure et elles s’arrêtaient.

-1-


Ma curiosité plus prononcée que l’envie de m’enfuir, me poussa à observer la scène au travers de ces ombres. D’après ma constatation personnelle, il n’était qu’un seul contre toute une horde de loups affamés de violence. Une telle lâcheté, je n’en revenais pas. Ce pittoresque comportement ne me laisser pas indifférente et intérieurement je commençai à bouillonner et à me préparer à une future attaque. Il se faisait taper dans le dos, sur la tête puis dans le ventre. Quels monstres ! Enfin, je peux parler moi, en restant planté là sans lui venir en aide, je me demande si je ne suis pas pire. L’ombre s’était relevée, tentant une dernière fois de fuir à ses assaillants. Et ce fut là comme une tempête régissant dans mon cœur et mon esprit… Son visage m’est apparu aussi beau que celui d’un ange, pourtant je ne suis pas ce genre de fille là, qui juge par le physique, mais là... Ca ne passait pas inaperçu. Lorsqu’il se releva, sa course folle reprit et il vint alors dans mon champ de vision le plus proche. Par deux fois, il manqua de choir sur le sol mal lavé, tentant de se rattraper avec une main tendue vers l’avant et l’autre prenant son élan sur l’arrière essayant de faire comme une bascule. Moi, je ne bougeai d’un cil à l’opposé de sa position en rapport à la rue. D’un regard neutre, j’observai la scène, sa course folle jusqu’à mon niveau. C’est alors que l’ombre des malotrus fit son apparition, ils étaient proches. Mon regard se porta alors sur la droite, puis sur la gauche, cherchant à mon insu désespérément une issue. Bien avant que mon cerveau ne réagisse, mes bras avaient de nouveau bougés tout seul. Mon cœur lui battait un rythme telle une batterie en plein concert de rock. Lorsqu’enfin il arriva vers moi, mon bras continua sa lancée et bougea tout seul et empoigna fermement son poignet l’attirant dans la petite ruelle adjacente à la rue où nous nous trouvions à l’instant même. Les bruits des pas s’accéléraient, et les ennemis avaient rejoint la rue. Encore comme dans un instinct, j’attirai son corps vers le bout de la ruelle tout près, ou plutôt contre, le mien. Nous étions bien cachés par l’immense benne à ordure. Une sensation étrange devrais-je dire, j’entendais son cœur battre à toute allure pour reprendre son souffle de cette course à la survie. Ma tête arrivait pile au niveau de sa poitrine, je n’avais pas encore remarqué à quel point il était grand. Pendant que son regard sillonnait le bout de la rue pour entrevoir les ennemis le poursuivant dans la mauvaise direction, j’entrepris une auscultation de son physique. Il était vêtu d’un simple T-shirt noir avec des motifs et d’un jean. Ses cheveux noirs étaient coiffés en bataille, quant à son regard… Aussi doux que l’amande. D’un vert clair pur et fascinant. Etant encore agrippée à son T-shirt, je pus encore mieux lire l’inscription qui s’y trouvait « Toxic Radio ». Tiens, voilà le nom du groupe auquel je songeais il y a seulement quelques minutes.
- Tiens, tiens. Un fan de Toxic Radio ? Moi qui pensais que ça ne touchait que les filles cette mode.
C’est peut-être ma façon de le dire si banalement, ou autre chose qui provoqua cette réaction étrange chez lui… Mais il m’accorda qu’un simple regard moqueur, comme si je n’étais qu’une ignare, puis il éclata d’un rire doux, à peine perceptible. Par la suite il me scruta à son tour, comme si j’étais qu’un simple extra-terrestre. Ce comportement m’agaça et j’affichai une mine boudeuse et susceptible.

-2-


Une fois son autopsie terminée, il se détacha de mon corps en s’excusant. Il est vrai que la situation était quelque peu gênante… Cette fois-ci, ce fut à mon tour de me lancer dans un rire moqueur.
- Mais pourquoi fichtre t’excuses-tu ? C’est moi qui t’ai attiré ici, tu devrais plutôt penser à me remercier de t’avoir sauvé, ajoutai-je sur une façon un tantinet vaniteux mais dont il n’en retint pas le ton.
- Ah oui… Pardon. Merci, merci beaucoup, finit-il sincèrement sous la grimace de la douleur dû aux coups portés plus tôt.
- Tu devrais éviter de faire trop d’effort imbécile, commençai-je, et pour tout ça, je ne veux rien savoir, ni le pourquoi, ni le comment, tu étais seul contre tous et je trouve ça injuste, c’est ma seule raison.
Tout ça dit d’une traite, je ne lui laissai même pas le temps d’attaquer un bout de phrase, bien que je vis bien qu’il souhaitait prendre la parole pour des explications.
- Herm… D’accord.
C’est bien ce qu’il me semblait, je l’avais désorienté. Il avait l’air d’un garçon assez maladroit et un peu timide, pas bien méchant en tout cas. Ce n’est qu’une première impression bien sûr.
- Eh bien…
Mon esprit divagua ailleurs. Je n’avais aucune idée de quoi converser et lui non plus apparemment. Pourtant tant de questions défilaient dans ma tête que s’en devint presque insupportable. Juste au moment où je m’apprêtais à reprendre la parole, sa main se posa sur ma bouche avec une délicatesse dé-mesurable. Sa chaleur me fit frémir. Je ressentais une drôle de sensation, étrange vraiment étrange. Je ne saurai même pas définir exactement les détails.
- Schht…, me chuchota ce bel inconnu au creux de mon oreille. Que se passait-il ? Apparemment ils étaient revenus ? Ayant échangé nos places entre temps, c’est à son tour qu’il me serra contre lui, le regard attentif. Mon visage s’empourpra face à son cœur battant de nouveau à toute allure. Trop tard, ils nous avaient trouvés et l’un d’eux cria
- Eh les mecs ! Il est là !, cria un grand type chauve avec un énorme tatouage de dragon sur l’épaule.
- On va lui faire la peau à c’t’enculé !, s’esclaffa un autre qui venait d’arriver à l’instant.
Mon cœur se resserra et le regard du jeune homme se pétrifia. Je n’ai pas compris ce qu’il se passait, mais ce fut mon tour de me retrouver projetée d’un coup sec contre le mur. Il cherchait à me protéger ? Les deux bras en croix devant moi, il me mettait hors d’atteinte de ces malfrats. Et les voilà, ils étaient face à lui le regard noir et un sourire satisfait. Bâtons et autres ustensiles pour frapper ornaient leurs mains de bourreaux.
- Ah ah ah !, fit le crâne d’œuf avec un rictus. Monsieur a une copine ! Tu devrais avoir honte raclure !
- Elle n’a rien avoir là-dedans laissez-la !, leur cracha-t-il à la figure

-3-


Je ne compris pas tout, mais derrière la poubelle se trouvait une barre en fer… Mon regard s’ alternait entre eux et elle. Juste une fraction de seconde se passa dans mon esprit et ma main empoigna la barre poussant mon protecteur et fonçant droit sur nos assaillants. Ils n’étaient plus que trois. Le crâne d’œuf reçu un coup sur la tête –et un œuf brisé !-, et les deux autres un coup dans le ventre au niveau de l’estomac. Un des trois tituba sur le sol, j’avais bien visé, j’étais fière de moi. Lâchant la barre, j’empoignai de nouveau la main du jeune inconnu. Commençant une nouvelle course folle, j’avais l’impression de voler tant mes jambes avançaient vite. Deux des gars nous poursuivirent, et mon regard se dirigea vers le jeune homme et je lui souris avec complicité. Deux rues plus loin, mon sourire revint et il commença à prendre peur, il n’avait pas tout à fait tord.
- Prêt à décoller ?
- Hein ? De quoi tu parles...
Je n’attendis même pas sa réponse, et je l’entrainais dans mon saut. Nous avions sautés par-dessus une rambarde qui donnait sur la plage en dessous. Nous atterrissions les fesses dans le sable et je ne pus m’empêcher d’éclater de rire.
- Tu… Tu es folle !, cria-t-il à mon adresse.
- Mais non, je savais bien qu’il y avait aucun risque, et puis un peu d’aventure de temps en temps ne fait pas de mal, finis-je en souriant. Il rigola de bon cœur avec moi également. J’étendis mon corps sur le sable froid et humide, observant les étoiles dans le ciel. Le seul endroit où elles sont visibles car les lumières sont presque inexistantes. Peu de temps après il m’imita.
- Si jamais, il y a une manière plus civile d’y accéder, dis-je en pointant du doigt les escaliers trois cents mètres plus loin sur la gauche. Face à cette remarque il sourit, c’est fou comme ça le rendait beau même dans cette obscurité quasi-totale. Nos regards se portèrent vers le haut, les assaillants avaient laissés tombés la course apparemment. Tant mieux. Minuit et demi tinta, déjà !? Que le temps passe à une vitesse affolante quand on s’amuse… C’est la première fois que ma vie fut si palpitante je crois ! Mais comme toutes les bonnes choses on une fin, il se leva et secoua son jean maculé de sable humide.
- Tu t’en vas déjà ?, demandai-je penaude, en l’espoir qu’il ne fasse ça que pour se détendre et non pour un éventuel départ. Mais il hocha positivement de la tête, mon sourire s’affaissa. Dommage.
- Puis-je au moins avoir l’honneur de connaître ton prénom ? Moi c’est Léna, Léna Gomez.
- Mhh…, mima-t-il en réfléchissant un doigt sur le menton les yeux levés au ciel. Non ! Ce ne serait pas marrant sinon ! Je pense que tu le découvriras bien assez tôt, lança ce jeune inconnu dans un sourire qui m’aurait fait tomber à la renverse si je ne fus déjà allongée. Doucement, il s’approcha de ma joue et y déposa un court baiser qui me fit frissonner de la tête aux pieds. Et il s’en alla, sa silhouette disparaissant de plus en plus dans les ténèbres… Il serait peut-être temps que je rentre.

-4-


Dernière édition par Leah Clearwater le Lun 6 Avr - 22:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bella Swan
Admin
avatar

Prénom : Florence
Féminin
Nombre de messages : 545
Age : 32
Localisation : Pas loin des ennuis..

Votre personnage
Age: 17 ans
Dons:: aucun
Statut:: Célibataire

MessageSujet: Re: Don\'t be late   Lun 6 Avr - 19:58

bravo!!c'est vraiment bien écrit, il subsiste quelques maladresses mais bravo vivement la suite hihi

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-story-rpg.forumactif.com
Leah Clearwater
Quileute Loups-garous
avatar

Prénom : Michi
Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la Push

Votre personnage
Age: 18 ans
Dons:: Aucun
Statut:: Célibataire

MessageSujet: Re: Don\'t be late   Lun 6 Avr - 20:02

Merci !

Oui il me reste encore à le travailler ^^' Si vous pouviez me dire ce qui vous dérange, ça m'aiderais beaucoup =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bella Swan
Admin
avatar

Prénom : Florence
Féminin
Nombre de messages : 545
Age : 32
Localisation : Pas loin des ennuis..

Votre personnage
Age: 17 ans
Dons:: aucun
Statut:: Célibataire

MessageSujet: Re: Don\'t be late   Lun 6 Avr - 20:13

et bien il y a des petites erreurs de sybtaxe il y a un passage ou tu utilises le mot vicieux et il est mal accordé. Pour le reste ce sont pricipalement des mots ou des repetitions. Par exempe dans ton premier paragraphue, tu mets "petit a trois reprises ca fait beaucou. Tu pourrait peut être remplacer "petit doigt" par mon instinct par exemple. A un autre moment tu dit que tu as l'impresson de voler tellement tes jambes vont vite. Pou aspect de sonorité j'aurais plus mis "tant" a la place de "tellement". Mais bien sur ce n'est que mon opinion bien humble. Mais j'aime bien ton style americanisé.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-story-rpg.forumactif.com
Leah Clearwater
Quileute Loups-garous
avatar

Prénom : Michi
Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la Push

Votre personnage
Age: 18 ans
Dons:: Aucun
Statut:: Célibataire

MessageSujet: Re: Don\'t be late   Lun 6 Avr - 21:52

C'est peut-être le fait de lire beaucoup d'auteurs américains qui m'a imprégnée ^^

En tout cas merci des conseils, tu es la première à m'en donner des vrais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bella Swan
Admin
avatar

Prénom : Florence
Féminin
Nombre de messages : 545
Age : 32
Localisation : Pas loin des ennuis..

Votre personnage
Age: 17 ans
Dons:: aucun
Statut:: Célibataire

MessageSujet: Re: Don\'t be late   Lun 6 Avr - 21:57

Bah ya pas de quoi, c'est normal.


Je viens de remarqur autre chose dans cette phrase:

En effet, du bout de la rue, les ombres
s’agrandissaient au fur et à mesure et elles s’arrêtaient.

Elle est bizarrement tournée je trouve, tu stop l'action net alors que c'est un moment a suspens qui necessite lenteur calme et sonorité dans les motts:

En effet, du bout de la rue, les ombres s'agandissaient au fur et à mesure des secondes puis elles finirent par se figer telles des statues de cire.


Cela reste un exemple et mon avis mdr.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-story-rpg.forumactif.com
Bella Swan
Admin
avatar

Prénom : Florence
Féminin
Nombre de messages : 545
Age : 32
Localisation : Pas loin des ennuis..

Votre personnage
Age: 17 ans
Dons:: aucun
Statut:: Célibataire

MessageSujet: Re: Don\'t be late   Lun 10 Aoû - 14:04

Dis moi Leah quand auront nous le droi à la suite?? Razz

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-story-rpg.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Don\'t be late   

Revenir en haut Aller en bas
 
Don\'t be late
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Help seems to always come late when it comes at all. We are in deep trouble
» is it too late now to say sorry ?
» Is it too late now to say sorry? [Cecil & Ian]
» You're late, Petrova. { Russie }
» Lily & Kenneth - it's much too late now

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight, Story of RPG :: And you?... :: ₪ Vos créations-
Sauter vers: